Mes sources de production

Ancrés au cœur des territoires, les réseaux de chaleur permettent de mobiliser et de valoriser les EnR&R disponibles localement, en majorité la chaleur de récupération provenant des Unités de valorisation énergétique (UVE) et de la biomasse.

La diversité des bouquets énergétiques traduit l'aptitude des réseaux de chaleur à s'adapter aux ressources locales.

La biomasse

La biomasse : bois, déchets, boues d'épuration…

La biomasse désigne l'ensemble des matières organiques dégradables et transformables, par exemple en énergie (après combustion) ou en biogaz (après méthanisation).

Les déchets ou « biomasse végétale » offrent un atout majeur : car ces combustibles sont très faiblement émetteurs de CO2 par rapport aux énergies fossiles. En effet, la combustion de débris végétaux dégage une quantité de CO2 équivalente à celle qui a été absorbée lors de la photosynthèse.

La biomasse la plus utilisée pour produire de la chaleur est le bois énergie. Le bois énergie est la première source d'énergie renouvelable en France.

Le bois énergie, dans une logique d'économie circulaire provient de forêts proches (moins de 100 kms) et contribue à une gestion durable de la forêt. Le bois énergie est un complément aux autres filières bois et contribue ainsi au développement d'emplois locaux.

L'énergie solaire

Le solaire thermique est une technologie qui convertit le rayonnement solaire en chaleur utilisable.

C’est en interceptant l’énergie du rayonnement solaire, par le biais de capteurs spécifiques tels que les panneaux solaires thermiques, que cette technologie permet d’apporter de la chaleur au fluide circulant dans le réseau (qu’il soit sous forme de liquide ou de gaz). L'installation est constituée d'un premier circuit fermé, où le fluide froid s'écoule dans le panneau solaire. Le rayonnement solaire le réchauffe à haute température à travers une plaque de verre, qui conserve la chaleur par effet de serre. Le fluide pénètre ensuite dans l'échangeur qui transfère la chaleur au réseau.

Les panneaux solaires thermique sont différents des panneaux solaires photovoltaïques, qui eux, utilisent le rayonnement solaire pour la production d’électricité.

Grâce aux panneaux thermiques, le fluide auparavant froid est alors réchauffé. En circulant dans le réseau, celui-ci assurera le chauffage des logements et éventuellement de l’eau chaude sanitaire des bâtiments raccordés.

Le solaire thermique présente certains avantages : pas de rejet de CO2 en fonctionnement, pas de nuisances sonores ou visuelles, une production peu polluante et des matières recyclables, aucun transport de matière première nécessaire à son fonctionnement… Autant de raisons qui en font une énergie particulièrement verte.

Le solaire thermique est une énergie renouvelable, donc durable et respectueuse de l'environnement !

Aujourd'hui existant principalement dans les pays nordiques, le solaire thermique appliqué aux réseaux de chaleur se développe en France. Pour donner état de son attractivité, il est possible de répondre à 80% des besoins de chaleur d’un réseau standard en période estivale, uniquement grâce à une installation solaire thermique (source : ADEME, 2022).

Le gaz naturel

Le gaz naturel est une source d'énergie primaire. Comme son nom l'indique, il est naturellement présent dans le sous-sol et ne subit pas de transformation après son extraction.

Principalement composé de méthane, un gaz qui se dégage des organismes vivants lorsqu'ils se décomposent, le gaz naturel génère de la chaleur lors de sa combustion.

Du fait de son empreinte environnementale, le gaz est surtout utilisé en appoint aux énergies renouvelables, notamment lors des pointes de froid hivernales.

Une question sur le réseau ? Un problème technique ?

Réseau de Chaleur de Vidailhan, une organisation de proximité à l'écoute de vos besoins