La transition énergétique

Accélérer la transition énergétique des villes et des territoires

 

La Loi sur la Transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) de 2015 a abouti à la constitution de 212 articles visant à renforcer l’indépendance énergétique de la France et à lutter contre le dérèglement climatique. La Loi stipule qu’à l’horizon 2030 les réseaux devront livrer 39,5 térawattheures (TWh) de chaleur produite à partir d’EnR&R.

Par ailleurs, en 2019, un groupe de travail du ministère de la Transition écologique et Solidaire a lancé vingt-cinq actions concrètes pour stimuler le développement des réseaux de chaleur et de froid. Elles visent à renforcer l’attractivité des réseaux et portent sur l’information des consommateurs, la compétitivité économique, le verdissement de l’énergie livrée et l’innovation.

L’enquête annuelle réalisée par le Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation urbaine (SNCU) et l’association Amorce démontre le rôle central des réseaux de chaleur et de froid dans la mise en œuvre de la transition énergétique et leur participation active à la dynamique des territoires. Il démontre également la nécessité des prochains arbitrages (RE2020, décret tertiaire, réforme du DPE) pour accélérer le développement de ces réseaux comme cela est prévu dans le cadre de la Programmation pluriannuelle de l’Énergie (PPE) et la loi de transition énergétique de 2020.

De 2009 à 2019, les EnR&R sont passées de 31 % à presque 60 % des énergies utilisées par les réseaux de chaleurs, soit un doublement de la production de chaleur verte. La quantité d’énergie les alimentant vise à être multipliée par cinq à l’horizon 2030. Les dispositifs comme la TVA à 5,5 % et les aides apportées par l’État au travers du Fonds Chaleur permettent ainsi de contribuer à cet objectif vertueux pour répondre aux défis futurs.

 

Diversifier les ressources

L’énergie utilisée au quotidien pour nos activités, qu’il s’agisse de faire fonctionner une usine, d’éclairer une ville, de faire rouler un train ou de chauffer un immeuble, génère des émissions de gaz à effet de serre. Ces émissions sont plus importantes si l’énergie utilisée est « fossile » (charbon, pétrole, etc.).

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, nous avons recours aux énergies renouvelables et de récupération (bois énergie, solaire, thermique, photovoltaïque, etc.). Ces énergies permettent, via des réseaux de chaleur notamment, d’alimenter quartiers et villes. Elles permettent également d’apporter des solutions sur-mesure aux besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire des bâtiments.

 

 

 

Améliorer l’efficacité énergétique

Les bâtiments consomment beaucoup d’énergies, en particulier de l’énergie thermique. L’accélération de la transition vers la neutralité carbone passe par l’amélioration de leurs performances. Il s’agit d’optimiser la maintenance des installations existantes dans la durée, voire de les moderniser. Les dernières technologies permettent de piloter l’énergie au plus près des besoins grâce à les compteurs électriques intelligents ou des équipements de supervision de plus en plus performants. C’est ce que l’on appelle le smart management qui constitue un axe d’innovation majeur dans la gestion des bâtiments et des quartiers.

Tous acteurs de la transition énergétique !

Recours aux énergies décarbonées, solutions intelligentes… la lutte pour la transition énergétique passe également par des petits gestes quotidiens vertueux qui permettent de réaliser des économies d’énergie conséquentes : utiliser des lampes à basse consommation, cinq fois moins consommatrice d’électricité et disposant d’une durée de vie dix fois supérieure ; éteindre la lumière de la pièce que l’on quitte ; baisser le chauffage d’un ou deux degrés ; dégivrer son réfrigérateur. Ces petits gestes simples, mis bout à bout, forment un maillon indispensable de la transition énergétique. Pour encourager ces gestes, les acteurs de l’énergie ont la responsabilité de sensibiliser tout un chacun.

 

 

Une question sur le réseau ? Un problème technique ?

Chaufferie Aurillac Chaleur Bois, une organisation de proximité à l’écoute de vos besoins